• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Financement
0 € / 5 000 €

Statut
Souscription en cours

Je fais un don

Elliot Campbel et Mathilde Virlois, étudiants à SciencePo Lille, se lancent dans le sauvetage de trois toiles conservées dans l’église Saint-Maurice à Lille (59).

Les Oeuvres

Les trois tableaux, classés objet au titre des Monuments Historiques, sont les suivants : Saint Charles Borromée priant pour les malades de la peste, peint par Van Oost Jacques, Les pèlerins d’Emmaüs peint par Van der Burcht Jacques, et La Vierge à l’Enfant et sainte Catherine de Sienne peint par Van der Burcht Jacques et Jean-Baptiste Rossignol.

Ils ont été conjointement choisis par le diocèse, la mairie de Lille, et la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français, en raison de leur accessibilité et de leur grande visibilité. En effet, ces trois tableaux se trouvent dans le déambulatoire de l’Église paroissiale de Saint-Maurice de Lille, une des Église principales de la métropole européenne lilloise.

Située au coeur de la ville, rue Pierre Mauroy, elle est ouverte librement au public tous les jours de la semaine. De style néogothique, elle est elle-même classée au titre des monuments historiques en 1840.

Saint Charles Borromée priant pour les malades de la peste

Saint Charles Borromée priant pour les malades de la peste est le tableau sur lequel nous disposons du plus d’informations, notamment car il a été réalisé par le peintre brugeois, Jacques van Oost Le Jeune, établi à Lille entre 1668 et 1708. D’autres oeuvres du peintre sont exposées dans la métropole lilloise, notamment au Palais des Beaux Arts de la ville. L’oeuvre a été commandée par la confrérie de Saint-Charles dite des Bouillons en l’église Saint-Maurice, établie dans l’ancienne chapelle Notre-Dame de Liesse. Le tableau représente saint Charles Borromée en prière dans une église.

La juxtaposition des malades de la peste, au premier plan, et du couple agenouillé, à l’arrière-plan, confère à la composition un caractère archaïsant, atypique dans l’oeuvre de l’artiste. La scène est un témoignage artistique et historique de l’épidémie de peste ayant sévi dans la paroisse en 1668.

La restauration

Preuve de l’intérêt patrimonial qui leur est porté, les trois tableaux ont déjà fait l’objet, par le passé, d’une campagne de restauration. Pour autant, si la restauration de Saint Charles Borromée priant pour les malades de la peste est datée de l’an 2000, il n’y a aucune indication qui permette de dater la restauration des deux autres tableaux, preuve de son ancienneté.

Aujourd’hui, les oeuvres accusent donc une grande fragilité qui menace directement leurs pérennités. Les toiles sont notamment au contact des murs, entraînant une forte humidité qui nuit à leurs couches picturales et à leurs aspects. Une restauration et une nouvelle mise en valeur des oeuvres, sont donc devenues nécessaires à leurs bonnes conservations.

Le projet en images

Lille (59) Tableaux église Saint-Maurice

Lille (59) Tableaux église Saint-Maurice

Lille (59) Tableaux église Saint-Maurice