• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

L’église est placée sous le vocable de Saint Julien, martyrisé à Brioude pendant l’ère de Dioclétien, en 303. Elle se compose d’une nef unique, d’un chœur beaucoup plus élevé que la nef, et de deux tourelles en façade ouest.

Ce sont les moines de Saint-Martin de Tours qui reconstruisent le chœur actuel de l’église dans la seconde moitié du 15e siècle, en même temps que ceux de Boulleret et de Léry, à la place de l’église primitive détruite par les anglais lors de la première partie de la Guerre de Cent ans. La voûte du chœur est très belle avec ses nervures retombantes sur des culs de lampe sculptés.

Aux environs de 1500 le chapitre de St Martin de Tours cède les terres à Mathieu et Jean de Givry. Ils font construire une partie de la nef, jusque-là où est visible encore dans la voûte la reprise de maçonnerie.
C’est au moment des guerres d’Italie de François 1er . On ferme hâtivement à la nef par un simple mur provisoire

1562. Les calvinistes et les Huguenots détruisent la nef tout neuve, brisent les vitraux d’origine et les fenêtres du chœur.
Blaise fils de Jean, rebâti la première partie de la nef, mais meurt avant la fin des travaux et pour clore l’église, on élève un mur aussi provisoire que le 1er mais qui restera longtemps, jusqu’à l’édit de Nantes qui rétablit la paix intérieure.

Claude, arrière-petit-fils de Blaise, reprend les travaux et, à son tour, meurt en 1769

C’est Anne de Givry, fille de Claude, qui en 1781, termine enfin l’église

Le projet en images

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien

Bannay (18) - Eglise Saint-Julien