• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Financement
0 € / 5 000 €

Statut
Souscription en cours

Je fais un don

Rue (80) toile marouflée du Beffroi

Aurélie Chenaud et Noémie Kizika, étudiantes à l’Université de Picardie, se lancent dans le sauvetage de toiles marouflées conservées dans le beffroi de la commune de Rue (80). Cette campagne du Plus Grand Musée de France est menée en partenariat avec la Région Hauts-de-France.

Le Beffroi

Ancienne tour échevinale évoluant en Hôtel de Ville entre 1868 et 1871, le beffroi va être utilisé comme tel jusqu’en 1969. Ce décor a été réalisé dans l’objectif d’orner l’ancienne salle de justice de paix au rez-de-chaussée du beffroi où l’oeuvre est toujours visible. Elle se compose de huit toiles marouflées se déployant sur les murs de la salle dans la partie supérieure. L’oeuvre s’adapte à l’architecture de la pièce. Elles ont été réalisées à la suite d’une proposition de l’artiste en 1898 de décorer la salle sans être rémunéré mais seulement en étant remboursé du matériel utilisé. La salle est inaugurée le 23 mai 1902.

Un témoignage de la vie locale

Huit scènes qui illustrent la diversité des activités à Rue et en général dans le Marquenterre à la fin du XIXe siècle : La Culture, L’Élevage, L’Industrie, Les Affaires, La Charité, La Tourbe, Le Marais et Le Pâturage. Ces peintures déploient à travers la salle un paysage très détaillé, allant d’un panorama de 800 cm à une bande verticale de 17 cm de largeur. Chaque élément de ces toiles évoque l’histoire de la ville par une simple architecture, une tradition populaire ou encore une tenue. Cette histoire passe aussi par l’évolution du paysage : une terre d’alluvion propice au pâturage, drainée pour devenir une terre agricole avant d’être marquée par l’industrialisation.

Albert Siffait de Moncourt

Né le 17 décembre 1858 à Nantua, il descend de la petite noblesse picarde. Après un apprentissage à l’École des Beaux-Arts de Paris, il part s’installer à Moncourt dans la commune de Rue où il devient agriculteur. Il va à plusieurs reprises exposer aux salons parisiens où en 1889, il reçoit la médaille d’honneur pour Reddition de Calais conservée actuellement au Musée de Picardie. Son fort attachement à sa région et à son histoire est observable à travers la grande majorité de ses toiles. À partir de 1886, il commence à travailler pour Rue par la réalisation de trois toiles marouflées pour la chapelle Saint-Esprit. Elles y sont toujours visibles. Les trois modellos (peintures préparatoires) des toiles L’Élevage, La Charité et Les Affaires conçus pour le beffroi vont être exposés au Salon de la société nationale des Beaux-Arts de 1902. Son habilité est reconnue lors de l’Exposition Universelle de 1900. Il y reçoit la médaille de bronze. Il participera volontairement à la guerre 14-18 mais restera profondément marqué par la mort de son fils de suites de celle-ci. Cette dévotion picarde se manifestera à la fin de sa vie en 1925 par la fondation de la Société historique du canton de Rue.

La Restauration tant attendue

Le projet de restauration a été lancé en 2018 mais les œuvres ont dû patienter car il fallait avant tout s’occuper de réparer l’édifice responsable des problèmes d’humidité. Ce morceau du patrimoine ruen a subi plusieurs dégâts des eaux et un mouvement du bâti qui a provoqué des fissures et une augmentation de l’humidité des murs. Il est urgent de résoudre les défauts d’adhérence de la couche picturale. Ce travail pressant a déjà donné lieu cette année 2022, aux premières interventions. Cette restauration donne l’espoir de sauver ces témoignages précieux de l’histoire locale ainsi que de pouvoir un jour observer tout le talent du peintre dont le réalisme rendu par les couleurs et la matière est entravé.

Bibliographie :
– Albert Siffait de Moncourt, peintre de la Picardie maritime, Cat. Expo. (Abbeville, Musée Boucher-de-Perthes, 15 juin – 21 novembre 2003), Pantxika Béguerie-De Paepe, Abbeville, Direction régionale des affaires culturelles Picardie, 2003, p. 9 -24, 45, 55, 56.
– Albert Siffait de Moncourt (1858-1931), L’éloge du patrimoine, Cat. Expo. (Montreuil-sur-Mer, Musée Roger Rodière, 19 mai – 17 décembre 2012), Laura Gall, Benoît Blanc (dir.), Montreuil-sur-Mer, Éditions des Amis du Musée et du Patrimoine du Montreuillois, 2012, p.
7- 14, 49-64.
Webographie :

Une campagne menée en partenariat avec la Région Hauts-de-France.

Avec le concours de :

Le projet en images

Rue (80) toile marouflée du Beffroi

Rue (80) toile marouflée du Beffroi - la Sauvegarde de l'Art Français

Rue (80) toile marouflée du Beffroi

Rue (80) toile marouflée du Beffroi

Rue (80) toile marouflée du Beffroi

Rue (80) toile marouflée du Beffroi

Rue (80) toile marouflée du Beffroi