• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Innover pour l’entretien et la protection du patrimoine

Vendredi 26 octobre 2018 – de 14h15 à 15h15
Espace de Conférence Delorme

Dans le cadre du Salon International du Patrimoine Culturel 2018, la Fondation pour La Sauvegarde de l’Art Français propose deux dispositifs innovants lancés en 2018.

  • Dans les Yvelines, le programme « Entretien du Patrimoine rural 2018-2021 », déployé avec le Conseil départemental et l’agence IngénierY, est un dispositif original dédié à l’accompagnement de communes rurales dans la conservation préventive d’édifices historiques pour éviter les restaurations lourdes et coûteuses.

Olivier de Rohan Chabot

Président de la Fondation pour La Sauvegarde de l'Art Français

Biographie

Olivier de Rohan Chabot

Président de la Fondation pour La Sauvegarde de l'Art Français

Parallèlement à sa carrière professionnelle, il participe depuis 1987 du conseil d’administration de La Sauvegarde de l’Art français, dont il devient le Président en 2005.

Olivier de Rohan Chabot préside également, depuis 2011, l’association Future for Religious Heritage dont le siège est en Belgique ainsi que diverses associations (président des Amis de l’hôtel de la Marine ; Président d’honneur de la Société des amis des Versailles).

Olivier de Rohan Chabot a participé à la création de la Fondation du patrimoine aux côtés de Édouard de Royere en tant que directeur général.

Nicolas Prudhomme

DIRECTEUR DE L’INGÉNIERIE FONCIÈRE ET IMMOBILIÈRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES YVELINES

Biographie

Nicolas Prudhomme

DIRECTEUR DE L’INGÉNIERIE FONCIÈRE ET IMMOBILIÈRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES YVELINES

Ancien élève de l’école Polytechnique, ingénieur du corps des Ponts & Chaussées, médiéviste, Nicolas Prudhomme exerce les fonctions de directeur de l’immobilier et du foncier du Conseil départemental des Yvelines.

A ce titre, il assure notamment la gestion du château-fort de Chevreuse ou du domaine de Mme Elisabeth à Versailles, et a travaillé à la mise en place d’un dispositif d’entretien du patrimoine remarquable des communes rurales du département des Yvelines, en partenariat avec la Sauvegarde de l’Art Français.

Précédemment, il a été sous-directeur de la stratégie et des moyens de la politique immobilière de l’État (France Domaine), et a ainsi pu travailler à la valorisation de biens d’intérêt national, en coordination avec d’autres ministères et opérateurs.

  • Dans l’Aisne, le projet « Les Lycéens à la découverte du Plus Grand Musée de France» entend encourager des élèves de seconde à s’approprier les richesses d’art et d’histoire de leur région en les impliquant activement dans une mission de valorisation du patrimoine.

Sophie Rocher

Conseillère régionale des Hauts-de-France déléguée à l’Inventaire du patrimoine culturel

Biographie

Sophie Rocher

Conseillère régionale des Hauts-de-France déléguée à l’Inventaire du patrimoine culturel

Conseillère régionale des Hauts-de-France, déléguée à l’Inventaire du patrimoine culturel à la Région Hauts-de-France.

Elle est 1ère Adjointe au Maire de Marcq-en-Barœul, ville de la métropole lilloise de 40 000 habitants, en charge de la coordination des politiques publiques, de la culture et de la communication.

Sophie Rocher est également Conseillère communautaire à la Métropole Européenne de Lille, elle y préside la Commission Rayonnement qui couvre les domaines du sport, de la culture, du tourisme et des relations internationales.

LUCAS LEFEBVRE

CHEF DE PROJET « LE PLUS GRAND MUSÉE DE FRANCE »

Biographie

LUCAS LEFEBVRE

CHEF DE PROJET « LE PLUS GRAND MUSÉE DE FRANCE »

Diplômé de l’École Supérieur de Commerce de Reims, il fut de 2015 à 2017 adjoint au directeur de l’Institut français de Surabaya en Indonésie.

Chef de projet, depuis 2017, au sein de la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français, il y pilote la campagne du Plus Grand Musée de France. Cette opération en faveur de la protection du patrimoine mobilier a été lancée en 2013 et mobilise des étudiants, des salariés d’entreprise et des élèves du secondaire pour la restauration d’œuvres d’art sur l’ensemble du territoire.

Plus de 300 participants ont ainsi déjà permis la restauration de plus de 50 œuvres