• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

 

La Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français qui a pour mission la sauvegarde et la mise en valeur de notre patrimoine national doit, pour réussir ses objectifs, s’assurer du plus grand nombre de soutiens possibles auprès de ceux qui ont le pouvoir de l’aider. Ce sont eux qui ont du temps et des compétences à mettre à son service, eux qui peuvent lui apporter une aide financière toujours indispensable, eux qui disposent des responsabilités politiques avec qui mener des projets d’intérêt général, et ce sont eux qui ont un pouvoir d’influence décisif.

Mais pour obtenir leur aide, il faut préalablement que la Sauvegarde soit connue d’eux, puis qu’ils soient convaincus que sa mission est d’intérêt national de premier plan. Enfin, que c’est elle, plus que tout autre, qui a les compétences et la volonté pour mener à bien cette mission.

En dépit d’une existence presque centenaire, et de réalisations aussi nombreuses qu’exceptionnelles à son actif, la Sauvegarde est peu et mal connue pour la raison qu’elle a toujours tenue, depuis qu’elle existe, à agir le plus discrètement possible.

Se faire connaître pour ce qu’elle a été, ce qu’elle est, et ce qu’on attend d’elle, est maintenant un devoir pour la Sauvegarde. Celui-ci implique toutes ses équipes avec son nouveau service de communication dont Jacques de Chauvelin est le responsable. Au déconfinement, la Sauvegarde a engagé Jacques de Chauvelin pour reprendre en charge sa communication. Âgé de 25 ans, ancien élève de Science Po Lyon, il sera pour vous un contact à l’écoute pour vous assister dans vos démarches de communication sur le terrain.

Enfin, Lucas Lefebvre a quitté la Fondation pour de nouveaux horizons professionnels et c’est Pauline de Poncheville, collaboratrice efficace et engagée de la Fondation depuis 2016, qui a pris sa suite pour la gestion des opérations pour le Plus Grand Musée de France.

Olivier de Rohan Chabot