• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

La Fondation pour l’Art et la Recherche, a créé en octobre 2021  le prix Michel Laclotte  pour une période de cinq ans (2022-2026) et l’a placé sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art (CFHA).

Le prix Michel Laclotte a pour ambition d’encourager les jeunes conservateurs et attachés de conservation dans leurs travaux

Les modalités du prix

Le Prix Michel Laclotte est destiné aux conservateurs du patrimoine et aux attachés de conservation rattachés à des établissements français.

Il récompense une première réalisation qui s’inscrit dans les domaines de recherches et d’activités de Michel Laclotte (1929-2021) :

  • La peinture en France et en Italie de la fin du XIIIe au début du XVIe siècle, ainsi que la peinture en France au XVIIe siècle et en Europe au XIXe siècle ;
  • Les collections et les collectionneurs ;
  • Les rapports entre les arts des périodes passées et les arts des XXe et XXIe siècles ;
  • La muséologie : histoire des collections, des musées, de leur architecture, des expositions ;
  • Les activités des musées : études des fonds, présentation, publication (papier ou en ligne), liens avec le public…
  • La restauration des œuvres, y compris l’histoire de la restauration.

Cette réalisation peut prendre la forme d’une recherche d’une certaine ampleur (publiée ou non), d’un travail muséographique ou de valorisation patrimoniale, par exemple : nouvelle présentation, exposition, action en faveur du public, site internet, littérature grise…

Le prix récompense une réalisation achevée dans les cinq années précédant l’année du prix. Un candidat ne peut se présenter plus de deux fois.

Deux prix de 2 500 € sont attribués chaque année pour la période 2022-2026.

Une attention particulière sera accordée aux candidates et aux candidats en poste en province.

Candidature

Le dossier est constitué de :

  • Une lettre expliquant les liens entre la candidature et les domaines de recherche et d’activité de Michel Laclotte.
  • Un dossier développant le contenu de la réalisation (15 pages maximum, avec des illustrations) ou, le cas échéant, la publication.
  • Un bref CV du candidat ou des candidats (3 pages en tout maximum).

Le dossier sera enregistré en un seul document sous format PDF d’une taille inférieure à 10 Mo avec comme désignation « Nom_prix_M_Laclotte ».

Nous vous prions de bien vouloir adresser ce dossier sous format numérique à l’adresse suivante secretariat.cfha@gmail.com (avec copie à presidencecfha@gmail.com) avec comme objet du message : Prix Michel Laclotte.

Si l’objet principal du dossier est une publication imprimée, prière d’en envoyer un exemplaire à

Comité français d’histoire de l’art
Prix Michel Laclotte
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne
75 002 Paris

Cet envoi ne sera pas retourné.

Le jury est constitué de sept membres qui ont chacun une voix :

  • La Fondation pour l’Art et la Recherche, membre de droit

Et six membres nommés par le conseil exécutif du CFHA :

  • Olivier Bonfait, président du CFHA, professeur à l’université de Bourgogne et à l’École du Louvre
  • Jean-Pierre Cuzin, ancien conservateur général du patrimoine et directeur du département des Peintures du musée du Louvre
  • Ariane Dor, conservatrice des Monuments Historiques à la Direction régionale des affaires culturelles d’Occitanie,
  • Sylvie Ramond, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du musée des beaux-arts de Lyon et du pôle des musées d’art de Lyon,
  • Neville Rowley, conservateur à la Gemäldegalerie et au Bode-Museum de Berlin,
  • Dominique Thiebaut, conservatrice générale honoraire au département des Peintures du musée du Louvre.

Jean-Pierre Cuzin et Olivier Bonfait sont coprésidents du jury.

Michel Laclotte

Michel Laclotte, né le 27 octobre 1929 à Saint-Malo et mort le 10 août 2021 à Montauban, est un historien d’art et conservateur de musées français, spécialiste de la peinture française et italienne des XIVe et XVe siècles.

Il a été en poste à l’Inspection des musées de province dirigée par Jean Vergnet-Ruiz avant d’être nommé en 1966, conservateur en chef du département des Peintures du Louvre. Il est à l’origine du Musée du Petit Palais d’Avignon réunissant une partie des primitifs italiens de la collection Campana (1976).

Après avoir dirigé l’équipe de préfiguration du musée d’Orsay jusqu’à son ouverture (1986), il a été président-directeur du musée du Louvre où il mena le chantier du Grand Louvre (1987-1994). Il a présidé la mission de préfiguration de l’Institut national d’histoire de l’art entre 1995 et 2000. Il en a ensuite été le vice-président du conseil scientifique ; il y a dirigé le programme Répertoire des peintures italiennes en France (RETIF). Il a enseigné à plusieurs reprises à l’École du Louvre et a été longtemps membre du Conseil exécutif du CFHA.

Michel Laclotte a été commissaire de nombreuses expositions qui ont marqué : De Giotto à Bellini : les primitifs italiens dans les musées de France (1956), Le XVIIe siècle français. Chefs-d’œuvre des musées de province (1958), Le Seizième siècle européen (1965), La Peinture allemande à l’époque du romantisme (1976), La Peinture danoise (1984-85), Polyptyques (1990), Le Siècle de Titien (1993). Il a été associé à de nombreuses expositions à l’étranger à New York comme à Sienne.

Citons parmi ses principales publications :

  • L’École d’Avignon : la peinture en Provence aux XIVe et XVe siècles, Paris : Gonthier-Seghers, 1960 ;
  • Petit Larousse de la peinture, Paris : Larousse, 1979 (avec la collaboration de Jean-Pierre Cuzin) ;
  • L’École d’Avignon, Paris : Flammarion, 1983 (avec Dominique Thiébaut) ;
  • Dictionnaire de la peinture, Paris : Larousse, 1987. Rééd. 1989, 1993, 1996, 1999, 2003 (collectif) ;
  • Histoires de musées : Souvenirs d’un conservateur, Paris : Scala, 2003.