Conformément aux dispositions de l’article 20 de la loi             n° 87-571 du 23 juillet 1987, l’article 1er des statuts de la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français, précise qu’elle a également vocation « à recevoir, en vue de la réalisation d’œuvres d’intérêt général et à but non lucratif se rattachant à ses missions, l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources sans que soit créée à cet effet une personne morale nouvelle. Cette affectation peut être dénommée fondation ». C’est dans ce cadre que la Fondation pour l’Art et la Recherche a initié en 2018 une procédure afin d’être abritée par la Sauvegarde de l’Art Français.

FONDATION POUR l’art et la recherche

Le Conseil d’administration de la Fondation pour l’Art et la Recherche a décidé de procéder lors de sa liquidation à la dévolution de ses actifs et passifs au profit de la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français, en plaçant cette dévolution dans une Fondation abritée qui reprend le nom de Fondation pour l’Art et la Recherche.

ses missions

La Fondation pour l’Art et la Recherche a pour objet, dans le respect des statuts et du règlement intérieur de la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français :

  • De favoriser l’étude, la protection, la mise en valeur et le rayonnement du patrimoine artistique français, notamment par des actions visant à la promotion et à la diffusion de l’histoire de l’art dans la société, en particulier par la publication de travaux de recherche et par la participation à des projets visant à faciliter l’accès de nouveaux publics à la connaissance du patrimoine.
  • D’agir dans d’autres domaines de la culture tels que le soutien à la création ou à l’éducation artistique.

Ses actions

Les interventions de la Fondation pour l’Art et la Recherche ont été concentrées ces dernières années dans quatre domaines.

                                        1

Le soutien à la publication de travaux de recherche de référence issus essentiellement de thèses de doctorat portant sur l’Histoire de l’art français réalisée par l’association Arthena (association pour la diffusion de l’histoire de l’art) qui représente l’intervention la plus importante conduite par la Fondation.

Association à but non lucratif, Arthena a pour objet d’éditer des ouvrages d’histoire de l’art à caractère scientifique. Créée en 1978 à l’initiative de conservateurs, de professeurs et d’amateurs avec le soutien de grandes institutions (Louvre, Sorbonne, Collège de France, Centre national du livre…) en réponse à la difficulté chronique de trouver des éditeurs, Arthena a publié à ce jour plus de soixante ouvrages de référence (monographies, études générales…) sur l’art français, du XVIe au XIXe siècle. Son fonctionnement, qui repose sur le bénévolat, autorise la vente à des prix raisonnables de livres dont le prix de revient est par nature élevé en raison de l’importance des illustrations et d’une clientèle restreinte. L’action d’Arthena, récompensée par de nombreux prix, contribue directement à la diffusion de la connaissance du patrimoine artistique français, notamment à l’étranger ; le programme éditorial de l’association est riche de manuscrits de qualité apportés par des chercheurs qui ont avec Arthena la perspective de publier leurs travaux.

                                        II

La prise en charge de la location d’un violoncelle de Matteo Goffriller (1710) appartenant à la Fondation Maggini qui l’a attribué par voie de concours à un jeune instrumentiste français, Adrien Frasse-Sombet (Premier prix au Conservatoire national supérieur de musique de Paris).

Le violoncelliste Adrien Frasse-Combet – © Max Resdefault

                                        III

Le soutien au Festival d’Histoire de l’Art organisé chaque année depuis dix ans par le ministère de la Culture, l’Institut national d’Histoire de l’Art et le château de Fontainebleau qui abrite la manifestation.

Festival de l’Histoire de l’Art au château de Fontainebleau

                                       IV

L’aide à la composition, à l’enregistrement et à la diffusion des œuvres d’un compositeur de chant choral, Thierry Machuel (ancien pensionnaire à la Villa Médicis et la casa de Velasquez; résident au collège des Bernardins en 2009; Grand Prix de l’Académie Charles Cros en 2010; Grand Prix lycéen des compositeurs en 2012, Prix SACEM de la meilleure œuvre vocale de l’année en 2008).

Thierry MachuelLe compositeur Thierry Machuel

 

"La Fondation pour l'art et la recherche a pour objet de favoriser l’étude, la protection, la mise en valeur et le rayonnement du patrimoine artistique français."

contact

fondationartrecherche@sauvegardeartfrancais.fr