• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

NB : La notice publiée ci-dessous est une notice provisoire, la notice scientifique étant en cours de rédaction. 

Description

L’église suit un plan en croix latine. Elle se compose d’une nef rectangulaire dont la première travée s’ouvre à l’ouest par une tour clocher dans laquelle est insérée la tribune. La deuxième travée, plus longue, s’ouvre sur un faux transept formé de deux chapelles latérales, de mêmes dimensions que la travée de choeur.
Le choeur, à chevet plat, est soutenu par deux puissants contreforts d’angle. Il est flanqué sur son flanc sud d’une petite sacristie.
Une étroite chapelle des fonts est ouverte sur le mur nord de la nef.

L’église arbore un programme décoratif et mobilier du XVIIIe siècle.
Elle est couverte de voûtes d’arêtes.
Sur les voûtains de la nef sont représentés huit apôtres avec les attributs dans des médaillons circulaires, tandis que les quatre évangélistes sont représentés dans la travée du transept.
Dans les chapelles, les voûtains sont ornés de représentations d’anges portant des couronnes fleuries ou des phylactères sur fond bleu.

Historique

La paroisse est mentionnée pour la première fois en 1317. Elle relevait alors de l’archiprêtré de Belaye et avait pour titulaire saint Martin.

L’église actuelle fut reconstruite par ordonnance du Conseil de la Généralité de Montauban à partir de 1752, jusqu’en 1762 sur les fondations de l’église du XIVe.
Le seigneur est le marquis de Floressas.
Le réseau rayonnant de la fenêtre du chevet et l’appareil d’une partie de la nef permet de dater l’état le plus ancien de la seconde moitié du XIIIe siècle ou de la première moitié du XIVe siècle à laquelle appartiennent également les deux armoires liturgiques en arc brisé situées dans le chœur.
Sous la tribune, une niche chanfreinée est plus difficile à dater, de même que la baie murée située en façade sud.
Les chapelles sont sans doute modernes, et la nef a peut-être été en partie refaite à la même époque.

D’importants travaux sont réalisés vers 1769, date inscrite sur le linteau de la porte : de nouvelles fenêtres sont alors percées dans les murs de la nef et des chapelles qui sont voûtées d’arêtes (la nef est alors probablement surélevée). On établit une tribune ornée de décors de gypserie et la même technique est utilisée pour décorer les fonts baptismaux. Le décor peint des voûtes date probablement de cette époque ainsi que le mobilier.
La date de la construction du clocher n’est pas connue.

Dans le prolongement des travaux d’assainissement réalisés en 2018 et de réfection des couvertures en 2017, l’Association pour la sauvegarde du Patrimoine de Floressas, qui agit par délégation de maîtrise d’ouvrage, a entrepris de consolider les maçonneries extérieures avant de procéder à la restauration de l’intérieur.

D’après l’étude préalable réalisée par Gaëlle Duchêne, Architecte du patrimoine.

Le projet en images

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Détail du baldaquin du maître-autel.

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Détail ds gypseries de la tribune représentant les anges annonciateurs

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Chapelle Sud

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Chapelle Nord

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

La chapelle des fonts baptismaux et ses gypseries.

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Floressas (Lot) Eglise Saint-Martin - Sauvegarde de l'Art Français

Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot - Séraphin Gilles ; Scellès Maurice - 03/10/2013