• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Financement
14 340 € / 40 000 €

Statut
Souscription en cours

Je fais un don

Saint-Méard-de-Drône (24) - La Sauvegarde de l'Art Français

L’église saint-médard a besoin de vous !

Aidez Saint-Méard-de-Drône, commune de 501 habitants, à financer le dégagement complet des peintures médiévales de son église.

Historique des travaux

En 1999, un morceau de plâtre se détache de la voûte de l’église Saint-Médard et laisse apparaître de la couleur. La mairie décide alors de dégager l’ensemble des peintures dissimulées sous les enduits. Le temps d’élaborer un plan de financement, les travaux sont lancés en 2013. Lors de cette première campagne, 170m2 de peintures murales sont dégagées au niveau du chœur et de l’abside. Au printemps 2018, une deuxième tranche de travaux  a dégagé la même surface au niveau de la travée sous coupole. Cependant, la nef cache toujours ses mystères. Elle fait l’objet de cette souscription, qui permettra de financer une troisième et dernière tranche de travaux.

Des peintures uniques en Périgord

Ces peintures, datées entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle, sont uniques en Périgord et constituent une rareté à l’échelle française. Bien qu’au Moyen-Age la plupart des églises étaient décorées, très peu d’exemples sont parvenus jusqu’à nous. Une fois que l’ensemble des peintures sera dégagé, l’église présentera un cycle quasiment complet de 430m2 de surfaces peintes…                                                                          La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)  Etat de dégagement des peintures en juin 2018

UNE MULTITUDE DE Scènes représentées

La richesse de l’iconographie contribue à la rareté de cet édifice. L’église présente un cycle de peintures murales aux scènes très variées comme un Christ en Salvator Mundi entouré de son Tétramorphe, un grand Jugement Dernier composé d’une lutte de l’archange saint Michel contre le démon, l’enfer des damnées et le paradis des élus. Des scènes hagiographiques comme saint Médard accompagné de sainte Radegonde ainsi que saint Barthélemy en plein martyre mais aussi des scènes de la vie du Christ (la Cène et l’Entrée dans Jérusalem) peuvent être admirées. La coupole, récemment dégagée, présente un magnifique cortège d’anges musiciens en procession vers une Vierge à l’Enfant de plus de trois mètres de haut.                                                                                La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône  Accueil des élus au Paradis

Une trace unique de l’iconoclasme

Le Périgord a énormément souffert des Guerres de Religion. Protestants et catholiques s’y sont terriblement affrontés pendant plusieurs décennies. Rappelons que les réformés considéraient les images à l’effigie de Dieu comme étant blasphématoires. Nous pouvons remarquer que les peintures du premier registre de l’église ont violemment été griffées. Il est certes courant de voir des peintures murales criblées de petits trous car ces derniers permettent une meilleure accroche mécanique lors de la pose d’un nouvel enduit. C’est différent à Saint-Méard-de-Drône : il ne s’agit pas d’un bûchage classique mais plutôt d’une véritable volonté de détruire ces peintures. Les dents de l’outil utilisé sont d’ailleurs encore bien visibles. N’ayant cependant pas réussi à les éliminer, les peintures ont été dissimulées sous un badigeon de chaux qui les a finalement protégées, et sauvées, jusqu’à nos jours. L’église constitue ainsi une trace archéologique unique en France de l’iconoclasme des Guerres de Religion.

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône  Détail des dégradations iconoclastes

Crédit photos : Association Saint-Méard Patrimoine                                                                                                                      Crédit texte : Pauline de Poncheville                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

 

 

Le projet en images

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)

Détail des enfers

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône

L'Archange saint Michel luttant contre le démon

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône

Le martyre de saint Barthélemy

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône

La Cène

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône

L'Entrée dans Jérusalem

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône

Christ entouré du Tétramorphe

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)

Ensemble de la voûte

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône

Saint Médard et sainte Radegonde

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)

L'église Saint-Médard

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)

Détail d'un ange

la coupole, avec la Vierge et ses anges

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)

la Déploration du Christ

La Sauvegarde de l'Art Français - Saint-Méard-de-Drône (24)

Vierge à l'enfant

Saint-Méard-de-Drône (24) - Sauvegarde de l'Art français

Saint-Méard-de-Drône (24) - La Sauvegarde de l'Art Français

La Sauvegarde de l'Art Français