• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Le site de l’actuelle commune de Saint-Pierre-du-Mont, à quelques kilomètres au nord-est de Varzy, a été occupé par l’homme dès le néolithique. L’existence d’une paroisse est attestée au Xe siècle. En 1176, un lieu de culte appelé ecclesia sancti Petri de Montibus est mentionné parmi les revenus de la collégiale Sainte-Eugénie de Varzy. C’est à cette même époque que Renaud Rongefer fit bâtir une forteresse pratiquement inexpugnable au sommet d’une colline.
L’église Saint-Pierre-aux-Liens a été construite au XVIe s. à l’emplacement d’un édifice roman qui était vraisemblablement l’ancienne chapelle du château. Elle se compose d’une nef non voûtée, d’un chœur à pans coupés édifié sur une crypte et d’un clocher carré au nord. La porte, en anse de panier qui s’ouvre dans la façade, est surmontée d’une niche renfermant une statue de la Vierge. Le clocher carré, couvert d’ardoises, est éclairé par des baies cintrées. L’église est épaulée par des contreforts saillants à retraites.
Au XIXe s., Georges de Soultrait signalait la présence dans l’édifice de quelques dalles funéraires du XVIIe s. déjà fort effacées. Il avait cependant pu noter le texte de l’une d’entre elles : Femme Françoise Coutant veve de honorable homme Simon de Girard de cette paroisse decedee Le 27 fevrier 1630 priez Diev povr son ame.
La crypte, à laquelle on accède par l’extérieur, est couverte d’un berceau en cintre surbaissé. Elle est dédiée à saint Firmin, communément appelé saint Firmi, ou saint des fourmis. Ce saint bénéficiait d’une grande dévotion à Saint-Pierre-du-Mont et dans les environs. La légende rapporte que la crypte occuperait l’emplacement de la grotte où il vivait.
En 2000, il a fallu fermer l’édifice en raison de l’état du bâtiment. La commune a fait réaliser la réfection de la couverture du clocher à laquelle la Sauvegarde de l’Art français a participé en accordant 8 385 €, en 2001.

Le projet en images