• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Somme affectée
4 200 €

Statut
Souscription terminée

L’Artiste

Victor Navlet (1819-1886) est un artiste peintre français, spécialiste de la perspective et de l’architecture d’intérieur. Son père est maître de dessin à l’École normale de Châlons et permet à ses trois fils d’embrasser une carrière artistique. Ses frères sont le peintre Joseph Navlet et le sculpteur Gustave Navlet. Victor Navlet s’est spécialisé dans l’art de la perspective dont il devint l’un des maîtres. Il débuta par des vues perspectives de Paris avant l’exécution des travaux entrepris sous l’administration de Haussmann. Élaborées d’après des relevés d’une précision géométrique, elles lui furent achetées par la ville de Paris. Il a ensuite exécuté de nombreuses vues d’intérieur de palais de Paris et de Rome.

Il exposa régulièrement au Salon à partir de 1848. La reconnaissance de Victor Navlet par la critique d’art fut relativement tardive mais unanime. On dit de lui, lors du Salon de 1864 : « Il y a bien longtemps qu’un peintre d’intérieur ne s’est révélé avec cet éclat, cet esprit, cette verve, cette finesse, cette largeur dans les ensembles et celte précision dans les détails. » puis en 1866 « Nous avons peu d’artistes en état de construire un intérieur comme lui. Outre qu’il sait la perspective en maître, il a la note juste, sa couleur ne détonne jamais. » Une partie de son œuvre est conservée dans les collections publiques françaises de nombreux musées de province mais également en Ile-de-France dans diverses institutions : Orsay, Carnavalet, château de Versailles, Sénat, palais de la Légion d’Honneur… Une exposition lui fut dédiée à Châlons-en-Champagne en 2009.

L’œuvre

Cette œuvre de grande dimension a fait l’objet d’une étude par Claude Mignot, historien et éminent spécialiste de l’architecture française classique. Le tableau donne une iconographie unique sur l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame au début du XIXe siècle, avant sa restauration par Viollet-le-Duc. Il s’agit donc d’un exceptionnel document d’archive, chargé d’histoire, qui permet de connaître les aménagements successifs de l’une des plus célèbres cathédrales du monde. L’artiste présente avec précision l’ensemble du mobilier avec de nombreux détails : l’on peut notamment remarquer la présence des célèbres Mays de Notre-Dame

La restauration

Le tableau a été offert à la société des amis de Notre-Dame de Paris à la fin des années 1950 sans que l’on connaisse son origine. Il est cependant certain que l’œuvre n’a pas été restaurée depuis sa création en 1853. Elle est aujourd’hui en mauvais état et aurait grand besoin d’une restauration. La toile est fortement détendue et présente des déformations sur les bords. Les vernis se sont encrassés et gênent grandement la lisibilité de l’œuvre. Un passage en atelier permettrait de rendre à cette toile, exceptionnelle par sa qualité et pour l’histoire de la cathédrale, ses couleurs et sa cohérence générale.

Et après ?

L’œuvre était exposée dans la sacristie de la cathédrale mais, suite au terrible incendie de 2019, elle a été provisoirement confiée aux bons soins de la médiathèque du patrimoine et de l’architecture à Charenton. Après sa restauration, la société des amis de Notre-Dame de Paris souhaite mettre l’œuvre à disposition du futur musée de l’Œuvre, qui narrera l’histoire de la cathédrale, ou d’une autre institution parisienne prestigieuse.

Le projet en images

gravure d'après le tableau

le tableau dans la sacristie, avant l'incendie