• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Le rendez-vous est pris ! 

Le quatuor de cuivres Mêkhanê du conservatoire à rayonnement régional de Paris donnera un concert sous le majestueux dôme octogonale de la chapelle Saint-Louis-de-la-Salpêtrière, chef-d’œuvre de Libéral Bruand, architecte des Invalides, le dimanche 6 mai de 15h à 16h.

L’évènement est gratuit et ouvert à tous !

À la faveur de ce concert, Léonor Hausvirt, Mathilde Barbaray et Marie Mouterde, trois étudiantes en histoire de l’art de l’Université de Paris-Sorbonne, ambassadrices de la campagne Le Plus Grand Musée de France, souhaitent faire connaître un des trésors abrités par la chapelle Saint-Louis-de-la-Salpêtrière : le groupe sculpté en bois polychrome qui figure la Déploration du Christ, parce qu’il a un urgent besoin de restauration.

Œuvre singulière, témoignage émouvant de l’art sacré parisien du XVIIe siècle, la Mater dolorosa pleurant pour l’éternité son Enfant mort sur la Croix est un message universel d’amour et de miséricorde.

C’est là l’histoire d’un art humaniste héritage de Germain Pilon et Jean Goujon qui s’exprime. Remarquable autant dans ses dimensions que par la finesse de son exécution, ses formes, d’une délicatesse maniériste, s’appréhendent à l’aune du classicisme français qu’elle porte en germe, entre tradition médiévale et renaissance italienne.

La Sauvegarde de l’Art Français, initiatrice de la campagne du Plus Grand musée de France, remercie Leonor Hausvirt, Mathilde Barbaray et Marie Mouterde de tout ce qu’elles font pour essayer de sauver un trésor de l’art français, symbole de compassion au cœur de l’hôpital de la Salpêtrière.

Elle remercie également les élèves du conservatoire à rayonnement régional de Paris de l’aide qu’ils leur apportent ainsi que l’assistance publique et l’aumônerie de la chapelle Saint-Louis-de-la-Salpêtrière qui ont bien voulu accueillir cette manifestation.

L'équipe étudiante : Leonor Hausvirt, Mathilde Barbaray et Marie Mouterde

Puissiez-vous venir nombreux redécouvrir l’architecture de Libéral Bruand, admirer les chefs-d’œuvre qu’elle abrite, et profiter des beautés du Conservatoire à rayonnement régional de Paris.

Et puissent être faits beaucoup de dons en faveur de la Mater dolorosa !

Programme du concert

  • Berlioz II et IV de la Symphonie fantastique ( le Bal et la Marche au Supplice)
  • Mendelssohn , Final de la Symphonie Italienne
  • Mendelssohn Lieder sans paroles n. 1,2,3, & 5
  • Dvorak, Lento du quatuor américain

Pour faire un don et soutenir la restauration de la Mater dolorosa cliquez ici.

Pour en savoir plus sur la Mater dolorosa, découvrez l’article de Gabriela Sismann.