• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

préserver le patrimoine rural

Jeudi 14 juin 2018, le Conseil départemental des Yvelines représenté par Joséphine Kollmannsberger, l’agence IngénierY, présidée par Philippe Benassaya et la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français, présidée par Olivier de Rohan Chabot, ont signé un partenariat innovant pour accompagner les communes rurales yvelinoises dans la conservation préventive des édifices historiques.
Ce programme, intitulé « Entretien du Patrimoine rural 2018-2021 », vise à éviter les restaurations lourdes et coûteuses. Il est proposé aux communes rurales du département, comptant moins de 25 000 habitants.

Une politique d'entretien efficace vise à identifier dès que possible les dégradations, évitant ainsi la venue de désordres importants

Accompagner les petites communes

« Entretenir régulièrement le patrimoine, c’est faire des économies » rappelle Olivier de Rohan Chabot. Le dispositif vise donc à encourager la prise de conscience du patrimoine de proximité afin de le faire perdurer.

Un accompagnement dédié est ainsi proposé aux petites communes:

  • une subvention du département, actée par une convention,
  • un accompagnement juridique et technique de l’agence IngénierY,
  • un financement complémentaire issu du mécénat privé, grâce à la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français.

En pratique, chaque commune adhérente au dispositif pourra faire rédiger par l’agence IngénierY un « carnet de santé » de son édifice, établissant le programme des travaux à prévoir pour les années futures. Ce document indispensable sera une passerelle pour les équipes municipales et un guide pour la préservation du bâti.

La Sauvegarde peut être particulièrement fière d'avoir oeuvré des l'origine du projet aux côtés des équipes du département des Yvelines

Un dispositif innovant

Ce programme, longuement concerté entre les équipes du département des Yvelines, en particulier Nicolas Prudhomme, directeur de l’Ingénierie Foncière et Immobilière du département, est librement inspiré de « Veille pour la Sauvegarde Préventive », un programme mené en Flandres. 

Il représente également un exemple original de dispositif de financement public-privé.

La Sauvegarde de l’Art Français est fière d’être partie prenante de cette innovation, qui pourra constituer un programme pilote pour être décliné dans d’autres départements français.