• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Voilà 30 ans que le Grand Prix Pèlerin du Patrimoine soutient les associations, les mairies et les bénévoles qui font vivre notre patrimoine. Pour cette édition particulière, ce sont six Prix qui récompensent cette année des projets de restauration du patrimoine bâti et mobilier, ainsi que les savoir-faire des artisans.

Partenaire du Prix depuis 2013, la Sauvegarde de l’Art Français décerne deux Prix pour cette édition anniversaire.

Les Prix ont été annoncés en direct sur Facebook lors d’un live avec Catherine Lalanne, rédactrice en chef de l’hebdomadaire, et Stéphane Bern.

prix pèlerin du plus grand musée de france : le retable de saint antoine de padoue à marquixanes

Dans les Pyrénées-Orientales,  l’église Sainte-Eulalie du village de Marquixanes, avec ses neuf retables baroques du XVIIIème siècle, est un véritable musée du siècle d’or catalan.

La Sauvegarde récompense par ce Prix les efforts des bénévoles de l’association la Cellere de Marquixanes pour restaurer le retable de saint Antoine de Padoue, déposé depuis vingt ans d’une chapelle latérale qui souffre d’importants désordres d’humidité et s’apprête à faire l’objet de travaux de mise hors d’eau.

Prix pèlerin de la transmission et du partage : l’église saint-aignan de chalou-moulineux

Édifiée au XIème siècle, l’église Saint-Aignan devient propriété des Templiers au XIIème siècle qui établissent une commanderie dans le village. Elle est par la suite modifiée à plusieurs reprises et surélevée. Ces aménagements provoquent des fragilité sur l’édifice dont les murs des bas-côtés s’écartent.

La Sauvegarde a souhaité récompenser la détermination de l’équipe municipale qui s’est lancée dans la restauration de cette église chargée d’histoire.