Lundi 5 février dernier à la bibliothèque Colette à Dijon avait lieu un événement important pour le patrimoine local. La Sauvegarde de l’Art Français inaugurait en effet son premier bureau en région avec le lancement d’une direction régionale dédiée spécifiquement à la gestion des projets de restauration du patrimoine en Bourgogne-France-Comté.

Les équipes de la Sauvegarde de l’Art Français étaient au complet pour l’événement.

En créant une direction régionale, la première en France, la Sauvegarde de l’Art Français, mécène engagé au chevet du patrimoine depuis plus de cent ans, veut poursuivre son action en œuvrant au plus près des merveilles de notre région. Le lancement de la direction régionale Bourgogne-Franche-Comté s’inscrit dans une continuité historique logique. Ce territoire a vu naître les premières actions de la toute jeune association : en 1925 déjà, la société des Amis des musées de Dijon est fondée sous les auspices de la Sauvegarde. Terre de patrimoine, la Bourgogne-Franche-Comté ancre ses racines dans une histoire riche et complexe, des ducs de Bourgogne à la puissance parlementaire. Elle est aussi la première région rurale de France, ce qui légitime son choix pour y créer une antenne de la fondation, au plus proche des nécessités des communes rurales.

Olivier de Rohan Chabot, président de la Sauvegarde de l’Art Français, expose les ambitions de la Sauvegarde pour la direction régionale.

Pour répondre au mieux aux besoins, la direction régionale veut être à l’origine des projets en les impulsant par une aide financière ou de la communication. Pour cela, il s’agit de prendre en compte les spécificités de chacun, allant de la nature des territoires aux types de patrimoine, mais aussi les spécificités vernaculaires, afin de comprendre l’évolution des édifices à la lumière de l’histoire du territoire. En renforçant ses liens avec tous les autres acteurs du patrimoine, la direction régionale établit un maillage de représentation plus fin en lien constant avec les architectes des Bâtiments de France, qui œuvrent tous les jours pour préserver le patrimoine et sont des alliés de toujours.

Merry-sur-Yonne (Yonne), église Saint-Denis © Romain Bassenne

Cette implantation veut offrir l’opportunité à des entreprises de soutenir des restaurations de proximité, renforçant ainsi les liens entre le secteur privé et le patrimoine culturel. Au travers de ces projets, la direction régionale cherche à faire émerger cette identité régionale et les initiatives locales. En favorisant le mécénat de terrain, il s’agit de pouvoir proposer des projets de mécénat qui sont en phase avec les besoins de la région et les désirs de ses habitants. Pour transformer l’enthousiasme de nos mécènes en réalisations concrètes, nous créons un club de passionnés séduits par la rigueur scientifique de la méthode de la Sauvegarde. Ces nouveaux projets ne sont possibles que grâce à une collaboration étroites avec les institutions, et en bonne intelligence avec les associations patrimoniales locales, nombreuses et dynamiques. Cela passera notamment par la création d’un nouveau prix dédié à la vie associative. Cette démarche de valorisation de l’initiative citoyenne s’inscrit dans les missions de la direction régionale. Au plus près des besoins, la Sauvegarde de l’Art Français tend à offrir la chance à chacun de devenir acteur de son propre patrimoine.

Les objectifs de la direction Régionale

Dirigée par Alice Tillier, la nouvelle direction a pour missions :

  • Soutenir sur le terrain les porteurs de projets de restauration d’églises et chapelles rurales, en plus des aides financières de la Sauvegarde
  • Créer un réseau d’Amis & Mécènes de la Sauvegarde localement et fédérer les entreprises de proximité autour de projets de restauration du patrimoine
  • Renforcer les liens avec les administrations et associations locales pour le patrimoine
  • Coordonner les relations avec les fondations abritées de la Sauvegarde dans la Région (Fondation Pautrat dans la Nièvre et Fondation des Petits Chanteurs à la Croix de Bois en Saône-et-Loire)

Notre action dans la Région

AIDE AU PATRIMOINE BÂTI

Depuis 1972
5.8 millions d’euros
pour soutenir
617 chantiers

AIDE AU PATRIMOINE MOBILIER

Depuis 2013
18 000 euros
pour soutenir
8 restaurations

Quelques projets exemplaires

Eglise Notre-Dame Sauvegarde de l'Art Français

CLESSÉ (Saône-et-Loire)
ÉGLISE NOTRE-DAME

En 2018
la Sauvegarde a accordé 15 000 €
pour la restauration de la
charpente et de la couverture du chevet.

BAZOLLES (Nièvre)
ÉGLISE SAINT-SYMPHORIEN

En 2022
la Sauvegarde a accordé
7 000 €
pour la restauration de la nef du chœur et de la sacristie.

Poiseul-la-Ville-et-Laperriere (21) - église Saint-Victor

POISEUL (Côte d’Or)
ÉGLISE SAINT-VICTOR

En 2023
la Sauvegarde a accordé
10 000 €
pour la restauration du clocher

MONTLIOT-ET-COURCELLES
(Côte d’Or)

Cette Présentation de la Croix à l’Enfant Jésus, œuvre du peintre Jean Tassel, a été restaurée grâce à la campagne Le Plus Grand Musée de France

La restauration de l’abbaye royale de Molesme (Côte d’Or) a fait l’objet d’une conférence par Mme de la Conté, conservateur général du patrimoine (h), lors du lancement de la direction régionale.