• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Le Plus Grand Musée de France
LA FONDATION D’ENTREPRISE MICHELIN soutient l’engagement des étudiants en faveur du patrimoine 

La Fondation d’Entreprise Michelin est partenaire de la campagne étudiante du « Plus Grand Musée de France » depuis 2013. Chaque année, elle récompense d’un prix le travail des étudiants de Sciences Po et de la Sorbonne en faveur des richesses d’art de notre territoire.

L’engagement de la Fondation d’Entreprise Michelin, associé à celui des élèves de la France entière, a permis d’envoyer en restauration plusieurs œuvres d’art :

trois ŒUVRES PRIMÉES EN 2019

Le prix 2019 de la Fondation d’Entreprise Michelin revêt un caractère particulier puisque trois œuvres ont été récompensées. Ce choix s’explique par l’intérêt artistique & historique des différents projets, ainsi que par le formidable travail des équipes étudiantes engagées dans l’opération.

Statue de saint Jean – Saint-Omer

Avant restauration, saint Jean

La statue de saint Jean l’apôtre est une œuvre en terre-cuite datant du 17e siècle. Elle est conservée dans la cathédrale Notre-Dame à Saint-Omer (62). Elle est aujourd’hui composée de trois parties assemblées et d’un bloc déposé à proximité. Les pieds, formant peut-être un cinquième bloc, sont manquants.

Cette étonnante sculpture est pleine de mystère. Le rendu des yeux donne à saint Jean une expressivité tout à fait étrange. L’histoire de la statue n’est pas moins intrigante. Œuvre d’un artiste inconnu du 17esiècle, elle est installée depuis plusieurs siècles dans la ville de Saint Omer. La statue formait vraisemblablement un ensemble avec une statue de la Vierge ainsi qu’un Christ en croix. Il ne reste aujourd’hui que la représentation de l’apôtre, dans une alcôve à l’entrée de la collégiale, et celle de Marie.

La Madeleine dans le désert – Sens

La Madeleine dans le Désert - Eglise Saint-Maurice - Sens (89) - Sauvegarde de l'Art FrançaisLa Madeleine dans le Désert, Anonyme

La Madeleine dans le désert est un bas-relief en calcaire de Tonnerre daté de 1567. L’œuvre est conservée dans l’église Saint-Maurice située au bord de l’Yonne à Sens (89). Cette église, datant du XIIème siècle, n’a pourtant pas toujours abrité le bas-relief. D’après l’abbé Chartraire, l’œuvre a été transférée en 1817 seulement à Saint-Maurice. Auparavant, la figure de cette Madeleine pénitente en pierre polychrome ornait très certainement l’autel de sainte Marie-Madeleine dans la cathédrale de Sens.

Ce bas-relief est une œuvre sénonaise éminente car elle s’inscrit dans le contexte artistique et religieux local. L’œuvre en pierre polychrome a souvent été rapprochée du travail du célèbre artiste natif de Sens, Jean Cousin Père et notamment de son tableau ​Eva Prima Pandora (1550) exposé au musée du Louvre.

La Donation du Rosaire – Saint-Laurent-sur-Oust

La Donation du Rosaire, détail

Cette grande toile, très abîmée, représente une scène de donation du Rosaire à sainte Catherine de Sienne et saint Dominique, ainsi qu’un renouvellement du Vœu de Louis XIII par Louis XIV. Probablement datée entre 1650 et 1652, cette huile sur toile de 2,10m de haut sur 1,63m de large a été retrouvée dans le presbytère de l’église Saint-Laurent à Saint-Laurent-sur-Oust, dans le Morbihan. Une œuvre à l’iconographie complexe, liée à l’histoire locale, témoignage d’une commande du seigneur de Beaumont au XVIIe siècle.

DES RESTAURATIONS en 2020

Grâce au prix de la Fondation d’Entreprise Michelin, au travail des étudiants et aux dons des généreux mécènes, les trois œuvres sélectionnées vont pouvoir être restaurées dans le courant de l’année 2020.

La nouvelle campagne étudiante 2019 – 2020 du Plus Grand Musée de France a par ailleurs commencé. L’occasion de mettre en lumière de nouveaux trésors de nos communes pour les sauvegarder.