• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile

La cathédrale sainte-cécile d’albi : un écrin exceptionnel

La cathédrale Sainte-Cécile est le premier site touristique visité dans la Cité épiscopale classée par l’UNESCO. Elle attire chaque année plus de 800 000 visiteurs.
Sainte-Cécile est la plus grande cathédrale de briques au monde. Son style gothique, dit méridional, la distingue des cathédrales de Chartres, Reims et Amiens qui lui sont contemporaines. Elle offre à qui pousse la porte une saisissante collection de peintures, sculptures et statuaires.


C’est au sein de cette riche collection, que l’attention de la Sauvegarde a été retenue par une Pietà de la fin du XVe siècle, conservée dans la seconde salle du trésor, en très mauvais état de conservation…

Une pietà d’une finesse remarquable, victime des affres du temps

Grâce au mécénat de la Fondation d’Entreprise Michelin, par l’intermédiaire de la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français, une étude préalable à la restauration du groupe sculpté, daté de la fin du XVe siècle, a pu être réalisée, courant 2018.

Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-CécileVierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile

L’étude menée par les restauratrices de sculptures, Sabine Kessler et Delphine Masson, révèle ainsi que la sculpture, qui a subi une chute à un moment de son histoire  – certainement avant 1936 – a été cassée en plusieurs parties : au niveau du cou, de la taille et des mains de la Vierge, ainsi qu’au niveau du mollet droit du Christ. La sculpture a alors été recollée.

C’est à la suite de la restauration opérée par Maimponte, connu pour ses interventions drastiques, que l’œuvre reçoit des bouchages, restitutions et retouches. Des interventions grossières, visibles actuellement. Il est aussi possible que Maimponte ait lui-même décapé une grande partie de la polychromie déjà lacunaire de l’œuvre sur laquelle on constate des traces de grattage à l’outil.

En outre, la sculpture a reçu un repeint épais, beaucoup moins nuancé que la polychromie originale et des retouches ponctuelles, non adaptées.

Albi (81) Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile - Sauvegarde de l'Art FrançaisDépose de l'oeuvre

Le 17 janvier dernier, la Pietà a quitté la cathédrale Sainte-Cécile afin de rejoindre l’atelier de restauration d’où elle ne reviendra que courant avril.

L’objectif de l’opération : éliminer les traces des mauvaises restaurations antérieures et rendre son harmonie à cette œuvre d’une qualité exceptionnelle…

Une restauration qui n’aurait pu être possible sans le soutien de la Fondation d’Entreprise Michelin.

Le projet en images

Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile

Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile

Ville d'Albi

Dépose de l'oeuvre

Albi (81) Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile - Sauvegarde de l'Art Français

Réalisation de l'étude préalable

La Sauvegarde de l'Art Français

Albi (81) Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile - Sauvegarde de l'Art Français

Vierge de piété, détail

La Sauvegarde de l'Art Français

Albi (81) Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile - Sauvegarde de l'Art Français

Dépose de l'oeuvre

Albi (81) Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile - Sauvegarde de l'Art Français

Dépose de l'oeuvre

Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile

Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile

Ville d'Albi

Albi (81) Vierge de Pitié - Cathédrale Sainte-Cécile - Sauvegarde de l'Art Français

La Sauvegarde de l'Art Français