• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Somme affectée
3 686 €

Statut
Souscription terminée

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français

Par un don, aidez les 50 habitants de la commune de Chavanac en Corrèze à restaurer leur magnifique tabernacle.

La charmante petite église paroissiale de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste de Chavanac est élémentaire, simplement constituée d’une nef avec plafond de lambris en berceau. Il y a deux portes d’entrées en vis-à-vis, placées aux murs gouttereaux nord et sud. Les cloches sont portées par un mur-clocher, tandis que la façade orientale est constituée d’un simple pignon droit comportant deux contreforts et une baie plein cintre au centre. La sacristie est abritée sous un appentis en prolongement du versant sud, sa porte donne à l’est. Elle comporte un tabernacle et deux statues qui ont besoin d’être restaurés.

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français

Le tabernacle

Support bois : L’ensemble a été réalisé dans une essence de chêne. Il y a une infestation active, traces de vermoulures sur l’ensemble des éléments. Les assemblages des ailes et du tabernacles sont faits par tenons/mortaises, tandis que les éléments de décors étaient à l’origine réalisés par chevillages (traces des trous de chevilles), actuellement cloués et oxydés. La couronne est maintenue par des fils de fer et des clous, le tout oxydés. Les éléments centraux sont maintenus par des tenons et mortaises. L’ensemble à tendance à basculer vers l’avant. Les assemblages sont fragilisés et sont à reprendre en conservant et en réemployant les techniques d’origine. Il y a des lacunes de décors et de support bois : la moitié de la corniche en partie basse, un élément de feuillage à gauche, et un élément de feuillage en partie inférieure du tabernacle. Il faudrait remettre sur les parties supérieures au niveau des décors des ailes, les deux éléments de décors ajoutés maladroitement en partie inférieure du tabernacle. Lacunes des ailes des anges ou atlantes sur la face du tabernacle, il est proposé de faire une retouche illusionniste directement sur le bois (pas possible de refaire car aucun élément similaire). Revers extrêmement encrassé. Toutes les ferrures sont oxydées, elles devront être démontées, traitées et remise en place.

Polychromie : Traces de déjections aviaires sur l’ensemble du tabernacle. Encrassement généralisé, traces de vernis et de coulure de cire. Plusieurs couches de polychromie (au minimum deux). Il y a quelques soulèvements et lacunes de polychromie ponctuelles. L’ensemble a été réalisé dans une essence de chêne. Il y a une infestation active, traces de vermoulures sur l’ensemble des éléments.

Statue saint Jean

Support bois : La sculpture est en chêne, il y a une infestation active tout comme le reste du mobilier. Pourriture en lamelle à l’arrière, support très humide (sculpture instable et en appui contre le mur). La vermoulure est visible au niveau de la base arrière, de l’aigle (surtout l’œil gauche), lacunes, galeries et support fragilisé. En dessous, deux percements sont présents et le socle est fendu en deux endroits. Il semblerait que l’ensemble ait été sculpté en un seul bloc. Sculpture instable tendance à partir en arrière.

Polychromie : La polychromie est soulevée, il y a des écailles et des pertes ponctuelles de lacunes au bois. La sous-couche est blanche et très fine. Il y a probablement deux couches de polychromie superposées. La polychromie est fortement encrassée.

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français

Statue vierge à l’enfant

Support bois : La sculpture est en chêne, il y a une infestation (caractérisé par des trous de grosses vrillettes) comme le reste du mobilier. La sculpture est évidée à l’arrière, le socle est légèrement vermoulu. Lacunes de la main droite en raison des vermoulures, lacunes au niveau du pli du drapé en partie inférieure à gauche et en haut au niveau des cheveux. La sculpture est instable et penche vers l’avant elle est callée avec des cailloux.

Polychromie : La polychromie montre quelques zones de soulèvement ponctuelles, surtout du côté droit proximité avec le mur (peu de lacune, moins que sur Saint Jean). La sous-couche est blanche et très fine. Il y a un fort encrassement avec un chancis, le vernis est oxydé au niveau du rouge du vêtement. Il y a probablement deux couches de polychromie superposées.

 

Le projet en images

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français

Chavanac (19- - église, tabernacle, Sauvegarde de l'Art Français