• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Financement
300 € / 20 000 €

Statut
Souscription en cours

Je fais un don

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Campagne de financement participatif à l’initiative de l’association des Amis de l’École française de Rome

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Le Palais Farnèse à Rome accueille l’École française de Rome depuis bientôt 150 ans. Cette prestigieuse institution a pour mission fondamentale la recherche dans le champ de l’archéologie, de l’histoire et des autres sciences sociales, de la Préhistoire à nos jours. Elle met à la disposition des chercheurs de tout pays ses ressources documentaires, en particulier sa bibliothèque spécialisée riche de plus de 200 000 volumes, située au deuxième étage du Palais Farnèse. Elle accueille des doctorants (boursiers et contrats doctoraux), des jeunes chercheurs (membres), ainsi que des enseignants-chercheurs, chercheurs et autres personnalités scientifiques confirmées (chercheurs résidents, chercheurs mis à disposition par le CNRS, et chercheurs partenaires des programmes scientifiques).

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiquesLa bibliothèque de l’EFR au palais Farnèse

C’est dans le but de mettre en valeur les activités, l’histoire et le patrimoine de cette institution que la toute jeune association des Amis de l’École française de Rome (AmEfr) a été fondée. Elle organise aujourd’hui sa première action d’envergure pour soutenir l’EFR dans son projet d’étude, de restauration et de valorisation d’une originale collection d’antiques, plusieurs fois retrouvée, mais jamais présentée au public.

Amis de l’EFR, amis de l’art et de l’archéologie, en participant au financement de ce projet, vous contribuez à faire rayonner l’histoire de la recherche franco-italienne, à valoriser un patrimoine exceptionnel et à l’ouvrir à tous.

L’histoire mouvementée d’une collection originale

Le premier directeur de l’École française de Rome, Auguste Geffroy, avait souhaité doter l’institution d’une collection d’antiques, certainement dans une visée scientifique et pédagogique, mais aussi pour lui constituer un patrimoine à valoriser auprès de ses membres et de ses visiteurs. On sait par les inventaires conservés que de nombreux objets étaient présentés dans les appartements du 2e étage du palais Farnèse et dans la bibliothèque. Certaines pièces sont aujourd’hui toujours exposées dans les salles du palais et sur la fameuse loggia. La plus grande partie de la collection reste cependant conservée en caisses, rendant sa connaissance et sa manipulation difficiles.

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiquesSculptures exposées dans le « salon rouge » au palais Farnèse

Cette collection, variée et particulière, a toutefois suscité l’intérêt des chercheurs au cours du XXe siècle. Un premier inventaire partiel fut ainsi établi par François Villard (membre de l’EFR de 1947 à 1949) en 1964. Dans les décennies suivantes, l’essentiel de la collection était cependant relégué dans un espace de stockage au palais, avant qu’en 1986, Françoise Fouilland (documentaliste de l’EFR de 1981 à 2015) ne se voie confier la mission de conserver les objets au laboratoire d’archéologie de l’École, situé dans son immeuble de la place Navone. Ils restèrent entreposés sur les étagères puis dans les armoires du laboratoire jusque dans les années 2000 lorsque Stéphane Verger, alors directeur des études pour la section Antiquité, projeta de réactiver leur étude documentaire. Ce fut chose faite sous la direction de Michel Gras : un nouvel inventaire et une couverture photographique succincte furent réalisés en juin 2005 : une partie de la collection – quelques vases figurés et trois sculptures romaines – fut exposée dans les appartements de la direction (salons et bureaux) tandis que les autres objets furent reconditionné dans 14 caisses entreposées dans les combles de la galerie dite « du Chiffre » au troisième étage du palais Farnèse.

Aujourd’hui, deux membres de la section Antiquité, Christian Mazet et Paolo Tomassini, reprennent l’étude cette collection dans son ensemble, en s’attachant à retracer l’histoire de sa constitution et à en renouveler la connaissance.

Catalogage en cours de la collection

Des tessons aux statuettes, une collection « pédagogique » ?

La diversité de la collection reflète en effet l’histoire d’une pratique de l’objet archéologique au sein de l’École française de Rome. Provenant des fouilles menées par l’institution, d’achats et de dons, elle offre en outre une variété de thématiques.

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

La culture matérielle romaine
La collection dispose d’un panel représentatif des productions de l’antiquité romaine et tardive.  Il s’agit de petites sculptures, de céramique sigillée, de fragments de peinture murales, de mosaïques, de verre, de bronzes, de terres cuites architecturales, de marbres et autres pierres.

Les sculptures romaines
Une partie de la collection est constituée d’un ensemble de statues et bas-reliefs d’époque romaine (sculpture en ronde-bosse, fragments de sarcophage, décors de jardin…), la plupart présents dans les appartements de la direction de l’École. Certains présentent des traces de polychromie, que la restauration permettrait de révéler.

Les ex voto étrusques
Ce matériel archéologique est issu des premières fouilles de l’EFR, conduites au sanctuaire d’Hercule de Palestrina en 1878 par Emmanuel Fernique. Il s’agit de terres cuites votives, encore à l’état de leur sortie de terre, qui complètent un lot des mêmes fouilles conservé dans les réserves du Museo Nazionale Romano (ancienne collection du Museo Kircheriano).

La série des vases
Une série de vases provient d’un don de mars 1879, documenté par les archives, de la part du collectionneur et marchand Augusto Castellani. Il s’agit d’une trentaine de vases étrusques et grecs provenant de la nécropole de Cerveteri, dont certains nécessitent d’importantes mesures conservatoires.

La restauration

La restauration de la collection d’antiques de l’EFR est aujourd’hui nécessaire. Elle apparaît comme l’occasion de réaliser, presque 150 ans plus tard, ce musée voulu par Auguste Geffroy et de le présenter au public.

Menée par l’Istituto Superiore per la Conservazione ed il Restauro (ISCR), l’opération comprendra le nettoyage des terres cuites étrusco-latiales, de restauration des vases grecs et étrusques (certains très détériorés), de nettoyage et resoclage des marbres romains.

Cette campagne permettra d’avancer sur l’étude du matériel afin d’en proposer un catalogue inédit et une exposition temporaire puis permanente au sein des locaux de l’EFR. Au temps du numérique, l’exposition se déclinera également de manière virtuelle et accessible au plus grand nombre à travers notamment la présentation de modélisations 3D des objets et la restitution virtuelle des éléments polychromes.

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiquesPrise de vue et visualisation 3D

Pour consulter les objets déjà modélisés, rendez-vous ici, sur la plateforme sketchfab.

La collecte

La collecte a été envisagée en trois étapes à franchir, trois paliers permettant de s’engager dans la participation à la réalisation de ce projet.

  • 5.000 euros permettraient de participer à la restauration de la collection.
  • 10.000 euros permettraient de participer à la réalisation de l’exposition temporaire prévue en 2022.
  • 20.000 euros permettraient de participer à la réalisation de l’exposition permanente au palais Farnèse.

Contreparties

Les dons sont défiscalisables. Des contreparties sont offertes aux mécènes :

  • À partir de 20 € : remerciements nominatifs publiés sur les réseaux sociaux et sur le site de l’AmEfr.
  • À partir de 50 € : contrepartie précédente et votre nom inscrit sur le mur des mécènes installé dans l’exposition.
  • À partir de 100 € : contreparties précédentes et votre nom dans le catalogue de l’exposition temporaire.
  • À partir de 150 € : contreparties précédentes et un catalogue de l’exposition temporaire.
  • À partir de 200 € : contreparties précédentes et adhésion à l’AmEfr offerte pour l’année en cours.
  • À partir de 500 € : contreparties précédentes et visite particulière de l’exposition.
  • À partir de 1000 € : contreparties précédentes et événement privé des grands donateurs au palais Farnèse


Pour soutenir l’AmEfr, adhérez à l’association et / ou faites un don !

Le projet en images

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Sculptures exposées dans le « salon rouge » au palais Farnèse

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques

Ecole française de Rome (Italie) Collection d'antiques