• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Précigné (72) Chapelle Saint-Jean-Baprtiste du Château de Bois-Dauphin - Sauvegarde de l'Art Français

DESCRIPTION

La chapelle présente un plan simple de forme rectangulaire. Des contreforts viennent soutenir l’ensemble en façade nord, est et ouest. La maçonnerie est en moellons et la couverture, très inclinée, est composée d’ardoises. 

A l’intérieur, la chapelle présente une voûte en berceau plâtrée et une frise du XIXe siècle, illustrant des danses macabres et les blasons des propriétaires successifs du domaine de Bois-Dauphin (Pointeau, Montmorency-Laval, Servien, Colbert et Rougé). Enfin, les corniches en briques et plâtre ont probablement été ajoutées en 1910, lors de la rénovation de la chapelle. 

La baie et l’autel (classé Monument Historique) proviennent du manoir des Alignés, de la commune de la Chapelle d’Aligné. Les graffitis situés de part et d’autres de l’autel signalent l’avancée d’un groupe d’Anglais parvenus jusqu’aux Alignés lors de la guerre de Cent Ans.

HISTOIRE

L’histoire du domaine seigneurial de Bois-Dauphin commence en 1296 par l’installation de la famille Pointeau. Quatre générations de Pointeau et sept de Montmorency-Laval s’y succèdent. Les Montmorency-Laval ont construit le vaste château Renaissance et favorisé le développement de Précigné par la présence de tisserands et de magistrats. Toutefois, la vente aux enchères du domaine en 1648 en marque aussi l’abandon.

Aux Servien succède Jean-Baptiste Colbert, marquis de Torcy, de Croissy et de Sablé, dont il acquiert le marquisat en 1711 : il fait construire le château actuel de Sablé. La mort de son fils, Ménelé Colbert, sans postérité directe, en 1790, amène la séparation des terres du marquisat : Bois-Dauphin et les terres sur Précigné reviennent au vicomte Charles de La Porte de Ryantz et à sa sœur, la comtesse de Saint-Sauveur ; l’aîné, Guy de La Porte de Ryantz héritant du château de Sablé et de ses dépendances.

En 1860, l’édifice est reconstruit à l’exception de l’escalier, très lourdement restauré cependant, qui porte la date de 1540. En 1900, le château est acheté par le comte Alain de Rougé, dont le nom est bien connu des égyptologues (Etienne de Rougé fut en effet professeur au Collège de France et membre de l’Institut).

Le château est principalement connu pour sa chapelle dédiée à Saint-Jean-Baptiste, édifiée en 1499. Parfois appelée Saint-Loup en raison d’une messe prévue initialement chaque vendredi, elle dévoile encore aujourd’hui de beaux éléments architecturaux de style Renaissance.

Le projet en images

Précigné (72) Chapelle Saint-Jean-Baprtiste du Château de Bois-Dauphin - Sauvegarde de l'Art Français

Précigné (72) Chapelle Saint-Jean-Baprtiste du Château de Bois-Dauphin - Sauvegarde de l'Art Français

Précigné (72) Chapelle Saint-Jean-Baprtiste du Château de Bois-Dauphin - Sauvegarde de l'Art Français

Précigné (72) Chapelle Saint-Jean-Baprtiste du Château de Bois-Dauphin - Sauvegarde de l'Art Français