• Supprimer
  • Supprimer
  • Supprimer

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

NB : La notice publiée ci-dessous est une notice provisoire, la notice scientifique étant en cours de rédaction. 

Description

L’église de la Clastre est un édifice à nef unique, orienté Est / Ouest, composé de deux travées, s’achevant par un chevet plat sans ouverture visible, et épaulé à chaque angle par deux contreforts massifs. Sur la façade Ouest, est accolé l’ancien presbytère aujourd’hui transformé en logement communal.

La nef est couverte d’une voûte en berceau plein cintre, renforcée par deux arcs doubleaux. La seconde travée est occupée par une tribune posée sur une voûte en arc surbaissé.
Le chœur, légèrement surélevé par rapport à la nef, est couvert d’une voûte d’arêtes. Il est flanqué, au nord et au sud, d’une chapelle latérale. La chapelle nord, semi-circulaire, est surmontée d’une voûte en cul-de-four.
Il est à noter la présence de vestiges d’une ancienne porte rebouchée sur le mur ouest de séparation entre l’église et le presbytère.

Un ancien cimetière, en service jusqu’au début du XXe, est disposé contre la façade Est et au sud de la chapelle Sud.

Histoire

Le diocèse religieux de Lodève, dans lequel est inscrit Saint-Maurice, existe dès le Ve siècle. Saint-Maurice – avec l’église de La Clastre – est la paroisse principale de la commune.

Parmi les documents consultables aux archives du département, on trouve les plus anciennes mentions de l’actuelle église de La Clastre dans le registre des actes de baptême, mariages, sépultures, en l’an 1645. On s’accorde donc à dire que l’église date au moins du XVIIe siècle.
La paroisse de Saint-Maurice est très certainement plus ancienne puisqu’on trouve des vestiges romans dans le mur supportant le clocher. Le fait que le hameau de la Clastre soit d’origine religieuse ajouté au fait que l’abbé Gérard Alzieu, dans sa recherche intitulée
« Les archives de l’ancien diocèse de Lodève » identifie dès 1331 un prieur de Saint-Maurice, conduisent à émettre deux hypothèses :
– soit le hameau de La Clastre abritait le prieur dès 1331 et l’église est bâtie sur des bases datant au moins de cette période ,
– soit le prieur était ailleurs dans Saint-Maurice en 1331 auquel cas l’église pourrait dater de quelqu’une des années précédant 1645 .

Au XIXe siècle, l’église connaît plusieurs campagnes de travaux :
– 1827 : réfection de la couverture de l’église et du presbytère ainsi que du pavement de la tribune
– 1842 : agrandissement de l’église avec adjonction d’une sacristie et de la chapelle
– 1855 : réparation au ciment du mur latéral sur lequel reposait initialement le clocher de l’église
– 1856 : déplacement de l’ancien clocher menaçant ruine, réparation du pilier de la tribune

Le projet en images

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Saint-Maurice-Navacelles (34) Eglise de la Clastre - Sauvegarde de l'Art Français

Crédits : Tristan Schebat, Architecte